Ligne directrice Test de suffisance du capital des sociétés d’assurance vie de 2023 – Ajustements et clarifications

La présente communication énonce les ajustements et clarifications apportés à la ligne directrice Test de suffisance du capital des sociétés d’assurance vie (TSAV) de 2023 ainsi qu’aux instructions et formulaires afférents depuis leur publication en juillet 2022. Les éléments de la liste ci-après pourraient être intégrés au guide de production des relevés afférents au TSAV – Relevé trimestriel (LCQ) et Supplément annuel (LCA) – et être reflétés dans une version ultérieure de la ligne directrice TSAV, si nécessaire.

Sommaire des ajustements et clarifications

Veuillez envoyer toute question à LICAT-TSAV@osfi-bsif.gc.ca.

1. Ajustement pour volatilité (section 2.1.1 de la ligne directrice TSAV)

Remarques du BSIF

S’agissant de l’ajustement pour volatilité au titre des variations du passif relatif au coût des garanties, la section 2.1.1 de la ligne directrice TSAV de 2023 prévoit que « la décision ponctuelle d’utiliser cette option doit être prise dans les trois mois suivant l’adoption de l’IFRS 17; l’assureur ne peut revenir sur sa décision par la suite. »

Le BSIF précise quand et comment les assureurs doivent lui communiquer leur décision à cet égard.

Clarification

Les assureurs pour lesquels l’IFRS 17 prend effet le 1er janvier 2023 doivent prendre une décision d’ici le 31 mars 2023. Ceux pour lesquels l’IFRS 17 prend effet le 1er novembre 2023 ont jusqu’au 31 janvier 2024 pour ce faire. L’assureur doit indiquer à son chargé de surveillance s’il décide ou non d’utiliser l’ajustement pour volatilité d’ici la date butoir applicable.

Date de révision

Janvier 2023

2. Immeubles occupés par leur propriétaire (sections 2.1.1 et 5.3.1 de la ligne directrice TSAV)

Remarques du BSIF

Une modification de l’IAS 16 donne la possibilité à une entité, dans certaines circonstances, de choisir d’évaluer un immeuble occupé par son propriétaire comme s’il s’agissait d’un immeuble de placement évalué à la juste valeur par le biais du résultat net selon l’IAS 40, Immeubles de placement.

Le BSIF précise le régime au regard des normes de capital qui s’applique aux immeubles occupés par leur propriétaire évalués à la juste valeur conformément à l’IAS 40.

Clarification et incidence sur les relevés afférents au TSAV

Page 50.300 du Relevé trimestriel et page 20.400 du Supplément annuel

Si, en vertu de l’IAS 16 (paragraphes 29A et 29B), un assureur choisit d’évaluer un immeuble occupé par son propriétaire à la juste valeur, l’immeuble doit être assimilé à un immeuble de placement aux fins du TSAV. Plus précisément, le capital requis pour risque lié à l’immobilier doit être calculé conformément à la section 5.3.1 de la ligne directrice TSAV, en attribuant une valeur de zéro à la composante des baux en vigueur, et déclaré à la section « Immobilier de placement » de la page 50.300 du Relevé trimestriel. 

Ces immeubles occupés par leur propriétaire doivent être exclus du calcul du montant de l’impact à contre-passer à leur égard dans les bénéfices non répartis ajustés (section 2.1.1 de la ligne directrice TSAV et page 20.400, ligne 2040010030 du Supplément annuel).

Date de révision

Janvier 2023

3. Cryptoactifs (page 20.300 du Relevé trimestriel)

Remarques du BSIF

Le 18 août 2022, le BSIF a publié un préavis sur les dispositions provisoires du régime au regard des normes de fonds propres visant les expositions sur cryptoactifs, dispositions qui entreront en vigueur au début de la période de déclaration du deuxième trimestre de 2023 d’un assureur. À noter qu’une adoption anticipée est encouragée. Aux termes du préavis, les expositions sur cryptoactifs du groupe 1 font l’objet d’un régime au regard des normes de fonds propres conforme à celui des actifs traditionnels comparables, y compris au chapitre du risque de crédit, du risque de marché et d’autres risques. Les expositions sur cryptoactifs du groupe 2, y compris la valeur absolue des positions courtes, le montant notionnel total des positions longues sur options et le montant notionnel total des positions longues sur contrats à terme de gré à gré, sont déduites du capital de catégorie 1.

Le BSIF précise où un assureur doit déclarer les expositions sur cryptoactifs du groupe 2 dans le Relevé trimestriel et le Supplément annuel.

Clarification et incidence sur les relevés afférents au TSAV

Page 20.300 du Relevé trimestriel

Les expositions sur cryptoactifs déduites du capital doivent être déclarées à titre d’actifs incorporels (page 20.300, ligne 2030010120 du Relevé trimestriel). Il n’y a aucune incidence sur le Supplément annuel.

Date de révision

Janvier 2023

4. Composition et limites du capital (section 2.3 de la ligne directrice TSAV)

Remarques du BSIF

La section 2.3 de la ligne directrice TSAV de 2023 précise trois limites concernant la composition du capital. La première limite exige que la somme des éléments indiqués représente au moins 75 % du capital net de catégorie 1.

Le BSIF rajuste le calcul de cette limite pour inclure un nouvel élément au capital brut de catégorie 1 au titre de la réassurance non agréée dans le TSAV 2023.

Ajustement et incidence sur les relevés afférents au TSAV

Les redressements fiscaux et les montants pouvant être recouvrés en cas de rachat se rapportant aux réserves négatives calculées police par police et cédées dans le cadre d’ententes de réassurance non agréée (élément 11 de la section 2.1.1 de la ligne directrice TSAV) doivent figurer dans la liste des éléments indiqués pour la première limite concernant la composition du capital (nouvel élément 1.i de la section 2.3).

Le résultat est inscrit à la page 20.100 du Relevé trimestriel, ligne 2010010290. Il n’y a aucune incidence sur le Supplément annuel.

Date de révision

Janvier 2023