EIQ de l’approche standard du MMPRCE - risques de marché et de crédit

Propriétés du document

  • Type de publication : Lettre
  • Date : Le 22 octobre 2009
  • Aux : compagnies d'assurances-vie fédérales et sociétés de secours mutuels

Tel qu’indiqué dans les documents récents intitulés «Cadre conceptuel d’une nouvelle approche standard d'établissement des exigences de capital" (Novembre 2008) et «Approche standard pour le calcul du coussin de solvabilité lié au risque de marché» (Novembre 2008), le Groupe de travail sur l'approche standardisée (GTAS), avec des représentants du BSIF, d’Assuris et de l'AMF, a entrepris le développement de l'approche standardisée future du MMPRCE. La nouvelle approche devrait être mise en œuvre par étape, et l’implantation des premiers éléments commencera en 2012. D'importantes révisions à la ligne directrice du MMPRCE sont rendues nécessaires vu les développements internationaux en matière de comptabilité et des normes de solvabilité pour les assureurs et autres institutions financières.

Le GTAS entreprend maintenant la première étude d'impact quantitative (EIQ) sur la nouvelle approche standardisée du MMPRCE. Cette EIQ couvre les composantes du risque de marché et de crédit de la nouvelle approche. Le but principal de l’EIQ est de tester l'applicabilité des méthodes proposées pour les nouvelles composantes ainsi que d'estimer l'impact potentiel de l'adoption de ces composantes.

La nouvelle composante de risque de marché est basée sur l'application de chocs aux taux d'intérêt, aux actions et autres variables du marché qui affectent l'évaluation des actifs et du passif d'une entreprise, et en mesurant la variation de la situation financière de la société en vertu de ces chocs. La nouvelle composante du risque de crédit conserve la méthodologie existante basée sur des facteurs, mais elle diffère des exigences actuelles en ce que les facteurs utilisés dépendent à la fois du terme et de la qualité de crédit d'une obligation. Les facteurs de risque de crédit dans l’EIQ sont basés sur le modèle asymptotique de facteur de risque unique qui a été utilisé pour calculer les exigences en vertu de l’approche des notations internes fondation de Bâle II. La composante de risque de marché et les facteurs de risque de crédit ont été conçus pour couvrir uniquement les pertes inattendues.

Ci-joint les instructions et les feuilles de calcul que les entreprises sont invitées à remplir dans le cadre de l’EIQ. Les exigences calculées selon les facteurs et les scénarios dans l’EIQ devraient être considérées comme indicatives des approches à l'étude. Vos commentaires sur ces approches sont demandés. Le montant réel des exigences nécessitera des mesures d'étalonnage ainsi que l'examen de leur relation avec les autres éléments connexes de risque de marché ou de risque de crédit de l'état financier et / ou du capital au moment de leur introduction.

S'il vous plaît remplir les feuilles ci-jointes et les retourner par courrier électronique à M. Jean-Guy Lapointe, Division du capital. Les questions concernant l'achèvement de l’EIQ devrait également être adressées à M. Jean-Guy Lapointe. Il peut être contacté par courriel à jean-guy.lapointe@osfi-bsif.gc.ca.

Alternativement, les compagnies peuvent envoyer leurs informations sur disquette ou sur CD à:

  • BSIF
  • Division du capital
  • 15e étage
  • 255, rue Albert
  • Ottawa, Ontario
  • K1A 0H2

Les feuilles de travail devraient être complétées et retournées le 11 décembre, 2009. Notez que toutes les informations reçues seront partagées avec Assuris et l'AMF sur une base confidentielle.

  • Bernard Dupont
  • Directeur
  • Division du capital et de la comptabilité