Diapositives de la présentation - « Intégration des piliers, protection de base et taux de remplacement dans les quatre régimes de retraite modernes à plusieurs piliers – au Canada »

Propriétés du document

  • Type de publication : Presentation
  • Sujet : Intégration des piliers, protection de base et taux de remplacement dans les quatre régimes de retraite modernes à plusieurs piliers – au Canada
  • Conférencier : Jean-Claude Ménard, actuaire en chef, Bureau de l’actuaire en chef Canada, Président CT ACT
  • Date : 3 – 5 novembre 2014
  • Place : Jérusalem, Israël

Intégration des piliers, protection de base et taux de remplacement dans quatre régimes de retraite modernes à plusieurs piliers

  • Projet conjoint Canada, Danemark, Pays-Bas et Suède
  • Équipes de travail :
    • Canada : Jean-Claude Ménard, Assia Billig (Bureau du surintendant des institutions financières)
    • Danemark : Ole Beier Sørensen, Kristian K. Grøsvik, Michael Jørgensen, Jelena Radic (ATP)
    • Pays-Bas : Marcel Lever, Ryanne Cox, Jan Bonekamp (CPB Netherlands Bureau for Economic Policy Analysis)
    • Suède : Ole Settergren, Bengt Norrby (Swedish Pension Agency)
  • Un rapport de synthèse devrait être diffusé en 2015

Page: 2


Un système efficace de retraite à plusieurs piliers aborde les questions suivantes :

  • Viabilité financière
    • Stimulants efficaces pour l’épargne-retraite et le taux d’activité – Piliers 2 et 3
    • Coût économique raisonnable des pensions publiques (p. ex. % du PIB) – Pilier 1
    • Diversification des méthodes de financement – Piliers 1, 2 et 3
    • Diversification des sources de revenu de retraite - Piliers 1, 2 et 3
  • Viabilité sociale
    • Réduction de la pauvreté chez les aînés – Piliers 1 et 2
    • Réduction des inégalités des revenus – Piliers 1 et 2
    • Maintien du niveau de vie à la retraite – Pilier 3

Page: 3


Chaque pilier du système canadien de revenu de retraite comporte un objectif particulier

  • Le système canadien de retraite comprend trois paliers à méthodes de capitalisation mixtes
    • Programme de la sécurité de la vieillesse – rente universelle de base/supplément visant à réduire la pauvreté (capitalisation par répartition)
      • Le Supplément du revenu garanti (SRG) est une composante du programme de la SV dont le calcul est fonction du revenu
    • Régime de pensions du Canada / Régime de rentes du Québec –régimes obligatoires à PD fondés sur les gains visant à fournir une rente de base à la retraite (partiellement capitalisée)
    • Régimes de retraite d’employeur et épargne individuelle assortie d’une aide fiscale – régimes volontaires visant à offrir un revenu de retraite suffisant (entièrement capitalisé)
  • Les deux premiers piliers remplacent actuellement près de 40 % des gains avant la retraite pour un particulier à gains moyens.

Page: 4


Le revenu provenant des trois piliers est nécessaire pour garantir aux aînés canadiens un niveau de vie décent à la retraite

Répartition de la protection contre la pauvreté pour les aînés canadiens de 65 ans et plus

Pourcentage d’aînés dont le revenu équivalent du ménage avant impôt est inférieur à 35 % du salaire moyen (2011)

Plus de 65 ans (sans revenu) 100 %
Revenu de SV de base (pilier universel 1) 100 %
+ Prestations RPC/RRQ (pilier 2) 60 %
+ Revenu de retraite privé (pilier 3) 35 %
+ Revenu de placement 31 %
+ Revenu de travail 27 %
+ Autres revenus 25 %
+ SRG (calculé en fonction du revenu – pilier 1) 13 %

Page: 5


L’impôt est important pour la réduction de la pauvreté

Page: 6


Fonctions des deux premiers piliers: cibler et redistribuer

  • Programme de la SV – offre un filet de sécurité
    • Supplément du revenu garanti calculé en fonction du revenu
  • Régime de pensions du Canada – atténue les effets des évènements de la vie
    • Dispositions d’exclusion : faibles gains, périodes pour élever des enfants, invalidité et après 65 ans

Page: 7


Modèle de projection pour quatre pays

  • Le groupe de travail a convenu des spécifications et hypothèses du modèle
  • Entrée dans la population active à 25 ans en 2014, retraite aux âges prévus par la loi
  • Trois niveaux de revenu pendant la période d’activité : 50 %, 100 % et 150 % du salaire moyen
  • Profils de carrière
    • Carrière à plein temps (scénario de référence)
    • Deux maternités et travail à temps partiel
    • Poste permanent à temps partiel (50 %)
    • Cinq ans de chômage

Page: 8


Évolution des taux de remplacement nets de la SV et du RPC au cours des 40 prochaines années

  • Taux de remplacement nets produits par un recul des deux premiers piliers au cours des 40 prochaines années
    • Principalement attribuable à l’indexation de la SV tenant compte de l’inflation et des salaires
    • Les particuliers à faible revenu sont les plus touchés
  • Le report de la retraite à 70 ans aide les particuliers à revenu moyen et élevé

Page: 9


La composition du revenu brut démontre l’importance croissante du revenu du RPC

Page: 10


De par sa nature, la redistribution des deux premiers piliers se traduit par le nivellement du revenu à la retraite

Page: 11


Les fonctions de ciblage de la SV et du RPC protègent les Canadiens des répercussions des évènements de la vie

Projections en 2056, 67 ans, retraite à 67/65 ans

Page: 12


Une comparaison révélatrice entre le Canada et les trois autres pays n’est possible que si le troisième pilier au Canada est pris en compte

Taux de remplacement net d’un travailleur à une carrière pleine à plein temps (25 ans en 2014)

Âge présumé de la retraite :

  • Canada : 67 (SV), 65 (RPC)
  • Danemark : 73
  • Pays-Bas : 71
  • Suède : 69

Page: 13


Des scénarios à croissance plus élevée et moins élevée produisent des résultats contre-intuitifs…

  • Faible croissance : croissance des salaires et inflation sont identiques, moins bonne performance des marchés financiers
    • Taux de remplacement plus élevés (seulement RPC et SV) (graphique de gauche)
    • Taux de remplacement nets légèrement à la baisse au 3e pilier pour les revenus moyens et élevés (graphique de droite)
  • Forte croissance: augmentation du salaire réel et des taux de rendement sur l’actif élevés
    • Taux de remplacement nets plus faibles (seulement RPC et SV) (graphique de gauche)
    • Taux de remplacement nets plus élevés au 3e pilier (graphique de droite)

Page: 14


…en raison de l’interaction de l’ampleur des prestations du pilier 1 et du salaire moyen

Page: 15


La recherche de l’équilibre entre suffisance et abordabilité, obligatoire et volontaire, et public et privé, constitue une tâche difficile

  • De concert avec la SV, le RPC et le RRQ ont permis de réduire la pauvreté chez les aînés en fournissant un revenu de retraite de base.
  • Les régimes de retraite du 3e pilier jouent un rôle important; ils garantissent un revenu de retraite suffisant aux aînés canadiens.
  • La combinaison des mesures de ciblage et de redistribution de la SV et du RPC atténue sensiblement les répercussions des diverses carrières sur le revenu de retraite.
  • Le système canadien de revenu de retraite est diversifié et bien reconnu dans le monde pour sa capacité de s’adapter rapidement à l’évolution de la situation.

Page: 16


Q&A

Page: 17


Annexe

Page: 18


Hypothèses de modélisation du groupe de travail

Principales hypothèses économiques

  Inflation Croissance des salaires Rendement à revenu fixe Rendement des actions Rendement du marché monétaire
Scénario économique de base 2,0 % 3,0 % 4,0 % 7,0 % 2,0 %
Scénario de faible croissance 1,0 % 1,0 % 2,0 % 4,0 % 1,0 %
Scénario de croissance élevée 2,0 % 4,0 % 6,0 % 9,0 % 3,0 %
  • Taux de cotisation du scénario à CD : employeur 3 %, salariés 3 %
  • Répartition de l’actif pour le scénario à CD : 50 % revenu fixe, 50 % actions.
  • Frais de placement : 0,5 %

Espérance de vie au Canada – améliorations après l’année indiquée (selon le 26e rapport actuariel du RPC)

ÂGE 2014 2056
Hommes Femmes Hommes Femmes
65 21,0 23,4 23,3 25,6
67 19,3 21,6 21,6 23,7
70 16,8 19,0 19,0 21,0

Page: 19