Exigences en matière de divulgation publique au titre du ratio de levier de Bâle III

Propriétés du document

  • Type de publication : Ligne directrice
  • Catégorie : Comptabilité et communication de renseignements
  • No : D-12
  • Date: Septembre 2014
  • Date de révision : Décembre 2017
  • Date d’entrée en vigueur : Novembre 2017 / janvier 2018Note de bas de page 1

Le 12 janvier 2014, le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire (CBCB) a diffusé le texte intégral d’un document intitulé Revised Basel III Leverage ratio framework and disclosure requirementsNote de bas de page 2 (le cadre de RL du CBCB) (en anglais seulement). Le cadre de RL du CBCB propose un ratio de levier simple et transparent, non axé sur les risques, qui fera fonction de mesure supplémentaire crédible qui s’ajoutera aux exigences de fonds propres axées sur les risques, et il comprend des exigences en matière de divulgation publique qui entreront en vigueur le 1er janvier 2015.

La présente ligne directrice, intitulée Exigences en matière de divulgation publique des fonds propres au titre du ratio de levier de Bâle III (la « ligne directrice »), donne des précisions sur la mise en œuvre des exigences en matière de divulgation du cadre de RL du CBCB pour toutes les institutionsNote de bas de page 3 (renseignements sur le RL), et elle repose sur la ligne directrice diffusée par le BSIF en avril 2017 intitulée Exigences de communication financière au titre du troisième pilier.

1. Champ d’application

Les banques dites d’importance systémique intérieure (BISi) sont assujetties aux dispositions de divulgation de la partie 4 de la ligne directrice. Les institutions qui ne sont pas des BISi doivent divulguer des renseignements aux termes de la partie 5 de la ligne directrice. Sont dispensées des exigences en matière de divulgation les institutions qui continuent de respecter les critères énoncés à cette fin dans la ligne directrice Exigences de communication financière au titre du troisième pilier.

2. Date d’entrée en vigueur et fréquence des rapports

Les BISi doivent appliquer intégralement les exigences en matière de divulgation énoncées dans la ligne directrice à compter du rapport du premier trimestre de 2015. Les institutions qui ne sont pas des BISi doivent en faire autant à compter du rapport de fin d’exercice 2015. Les institutions peuvent communiquer des informations supplémentaires à leur gré.

Aux termes du cadre de RL du CBCB, les rapports doivent paraître à la même fréquence et au même moment que les états financiers. Les institutions qui ne publient pas d’états financiers doivent communiquer leurs renseignements sur le RL à la même fréquence que les informations exigées au titre du troisième pilier.

3. Disponibilité des renseignements

Aux termes du paragraphe 47 du cadre de RL du CBCB, les institutions doivent divulguer les renseignements demandés selon les instructions de la partie 4 ou de la partie 5 de la présente ligne directrice dans leurs états financiers publiés ou, à tout le moins, fournir un lien direct vers ces renseignements sur leur site Web. Les institutions qui ne publient pas d’états financiers doivent divulguer les renseignements demandés avec les informations communiquées au titre du troisième pilier, comme il est précisé dans la ligne directrice Exigences de communication financière au titre du troisième pilier.

Par souci de pertinence et d’utilité, les renseignements publics sur le RL doivent être divulgués dès que possible, mais au plus tard aux dates limites fixées par le BSIFNote de bas de page 4.

Selon le paragraphe 48 du cadre de RL du CBCB, les institutions doivent ajouter à leur site Web des archives permanentes comportant tous les gabarits de rapprochement et de divulgation et tous les tableaux explicatifs des périodes de déclaration antérieures. Elles doivent garantir l’accès du public aux renseignements déjà diffusés au sujet du troisième pilier pendant au moins 12 mois; si les institutions mettent des renseignements à la disposition des investisseurs pendant de plus longues périodes, elles doivent faire en sorte que les renseignements à fournir au titre du troisième pilier soient disponibles dans les archives pour la même durée.

4. Exigences en matière de divulgation pour les BISi

Les exigences de divulgation énoncées dans le cadre de RL du CBCB obligent les BISi à communiquer au public les informations suivantes :

  • Tableau sommaire comparatif – Les BISi doivent faire rapport du rapprochement de leurs actifs au bilan figurant dans leurs états financiers et de la mesure de l’exposition au ratio de levier, à l’aide du tableau 1, à l’annexe I.

  • Modèle de divulgation commun – Les BISi doivent présenter la répartition des principaux éléments réglementaires du ratio de levier à l’aide du tableau 2, à l’annexe I.

  • Rapprochement des états financiers publics – Les BISi doivent divulguer la source des écarts importants entre l’actif total au bilan (moins l’actif sur dérivés et opérations de financement par titres [OFT] au bilan) déclaré dans leurs états financiers et leurs expositions au bilan, à la ligne 1 du modèle de divulgation commun.

  • Autres – Les BISi doivent expliquer les principales causes des variations importantes de leur ratio de levier (Bâle III) observées entre la fin de la dernière période de déclaration et la période actuelle (qu’elles soient attribuables à des changements du numérateur et/ou du dénominateur).

5. Exigences de divulgation pour les institutions qui ne sont pas des BISi

Les institutions qui ne sont pas des BISi doivent présenter la répartition des principaux éléments réglementaires du ratio de levier à l’aide du tableau 3 à l’annexe II.

ANNEXE I – Tableaux de déclaration à l’usage des BISi

Tous les tableaux reproduits ci‑dessous sont extraits du cadre de RL du CBCB et de la ligne directrice du BSIF intitulée Exigences de levierNote de bas de page 5, et ils devraient être lus conjointement avec ces document. Les renvois indiquent les paragraphes du cadre de RL du CBCB. Toutefois, ils seront remplacés par des numéros de paragraphes de la ligne directrice du BSIF sur les exigences relatives au ratio de levier lorsqu’elle sera disponible.

Tableau 1Note de bas de page 6 : Comparaison sommaire des actifs comptables et de la mesure de l’exposition du levier de ratio pour les BISi

  Élément En dollars canadiens
1 Actif consolidé total selon les états financiers publiés
2 Ajustement pour placements dans des entités bancaires, financières, d’assurance ou commerciales, qui sont consolidés à des fins comptables, mais hors du périmètre de la consolidation réglementaire
3 Ajustement pour actifs fiduciaires comptabilisés au bilan d’après le référentiel comptable applicable, mais exclus de la mesure d’exposition du ratio de levier
4 Ajustements pour instruments financiers dérivés
5 Ajustement pour opérations de financement par titres (c’est‑à‑dire, actifs assimilés aux pensions et prêts garantis semblables)
6 Ajustement pour postes hors bilan (c’est‑à‑dire, montants en équivalent-crédit des expositions hors bilan)
7 Autres ajustements
8 Exposition du ratio de levier

Suit une description de chaque ligne du tableau 1 tirée du cadre de RL de Bâle (avec des renvois à la ligne directrice Exigences de levier du BSIF).

  • La ligne 1 doit indiquer l’actif consolidé total des BISi d’après leurs états financiers.
  • La ligne 2 doit indiquer les ajustements apportés aux placements dans des entités bancaires, financières, d’assurance ou commerciales, qui sont consolidés à des fins comptables, mais hors du périmètre de la consolidation réglementaire, d’après les paragraphes 4 et 15 de la ligne directrice Exigences de levier.
  • La ligne 3 doit indiquer tous ajustements pour actifs fiduciaires comptabilisés au bilan d’après le référentiel comptable applicable de l’institution, mais exclus de la mesure d’exposition du ratio de levier, d’après la description à la note de bas de page 4 du cadre de RL du CBCB. Aucun ajustement n’est prévu pour les institutions (telles qu’elles sont définies à la note en bas de page 2 de la présente), car elles sont soumises aux normes IFRS.
  • Les lignes 4 et 5 doivent indiquer les ajustements pour instruments financiers dérivés et opérations de financement par titres (c’est‑à‑dire, les actifs assimilés aux pensions et prêts garantis semblables), respectivement.
  • La ligne 6 doit indiquer le montant en équivalent-crédit des postes hors bilan, calculé selon la méthode énoncée aux paragraphes 57 à 65 de la ligne directrice Exigences de levier.
  • La ligne 7 est réservée aux autres ajustements.
  • La ligne 8 doit indiquer l’exposition du ratio de levier, qui devrait correspondre à la somme de tous les éléments précédents. Ce montant doit correspondre à la somme déclarée à la ligne 21 du tableau 2 ci‑dessous.

Les BISi doivent respecter les numéros de ligne indiqués ci‑dessous pour que les intervenants puissent facilement comparer les BISi tant au pays qu’à l’étranger. Lorsqu’une cellule est vierge, la ligne peut être éliminée, mais le numéro de ligne ne doit pas changer.

Tableau 2 : Modèle de divulgation commun du ratio de levier pour les BISiNote de bas de page 7

(Chaque ligne est expliquée à la page suivante. Les explications proviennent de la page 13 du cadre de RL du CBCB.)

  Élément Cadre du ratio de levier
Expositions au bilan
1 Postes au bilan (à l’exclusion des dérivés, des OFT et des expositions sur titrisation faisant l’objet de droits acquis, mais compte tenu des suretés)
2 (Montants de l’actif déduits dans le calcul des fonds propres de catégorie 1 aux termes de Bâle III)
3 Total des expositions au bilan (à l’exclusion des dérivés et des OFT) (somme des lignes 1 et 2)
Expositions sur dérivés
4 Coût de remplacement lié aux opérations sur dérivés (moins la marge pour variation admissible en espèces)
5 Majorations pour exposition potentielle future (EPF) liée à toutes les opérations sur dérivés
6 Majoration pour suretés sur dérivés lorsqu’elles sont déduites des actifs au bilan aux termes du référentiel comptable applicable
7 (Déductions d’actifs débiteurs au titre de la marge pour variation en espèces liée aux opérations sur dérivés)
8 (Volet exonéré d’une contrepartie centrale [CC] sur les expositions compensées de client)
9 Montant notionnel effectif ajusté des dérivés de crédit souscrits
10 (Compensations notionnelles effectives ajustées et majorations déduites pour les dérivés de crédit souscrits)
11 Total – Expositions sur dérivés (somme des lignes 4 à 10)

Expositions sur opérations de financement par titres

12 Actifs bruts liés aux OFT constatés à des fins comptables (sans comptabilisation de la compensation), après ajustement pour opérations comptables de vente)
13 (Montants compensés de liquidités à recevoir et de liquidités à payer sur actifs bruts d’OFT)  
14 Exposition au risque de contrepartie (RC) pour OFT  
15 Exposition sur opérations à titre de mandataire
16 Total – Expositions sur opérations de financement par titres (somme des lignes 12 à 15)

Autres expositions hors bilan

17 Exposition hors bilan sous forme de montant notionnel brut
18 (Ajustements pour conversion en montants en équivalent-crédit)
19 Postes hors bilan (somme des lignes 17 et 18)
Fonds propres et expositions totales
20 Fonds propres de catégorie 1
21 Total - Expositions (somme des lignes 3, 11, 16 et 19)

Ratios de levier

22 Ratios de levier – Bâle IIINote de bas de page 8

Suit la description de chaque ligne du tableau 2 tirée du cadre de RL de Bâle (avec des renvois à la ligne directrice Exigences de levier).

Les BISi doivent respecter les numéros de ligne indiqués ci‑dessous pour que les intervenants puissent facilement comparer les BISi tant au pays qu’à l’étranger. Lorsqu’une cellule est vierge, la ligne peut être éliminée, mais le numéro de ligne ne doit pas changer.

No de ligne Explication
1 Actifs au bilan (excepté les dérivés, les OFT et les expositions de titrisation faisant l’objet de droits acquis mais incluant les sûretés) aux termes des paragraphes 14 et 17 à 20 de la ligne directrice Exigences de levier.
2 Déductions des fonds propres de catégorie 1 (Bâle III) calculées en fonction des paragraphes 4, 15 et 16 de la ligne directrice Exigences de levier et exclues de la mesure d’exposition du ratio de levier, déclarées en montants négatifs.
3 Somme des lignes 1 et 2.
4 Coût de remplacement (CR) lié à toutes les opérations sur dérivés (y compris l’exposition découlant d’opérations décrites au paragraphe 42 de la ligne directrice Exigences de levier), moins la marge pour variation en espèces reçue et, le cas échéant, avec compensation bilatérale d’après les paragraphes 22 à 35 et 40 de la ligne directrice Exigences de levier.
5 Majorations pour toutes expositions sur dérivés, selon les paragraphes 22 à 35 de la ligne directrice Exigences de levier.
6 Montant majoré pour sûretés données, d’après le paragraphe 38 de la ligne directrice Exigences de levier.
7 Déductions d’actifs débiteurs au titre de la marge pour variation en espèces prenant la forme d’opérations sur dérivés, selon le paragraphe 40 de la ligne directrice Exigences de levier, et déclarées en montants négatifs.
8 Expositions du portefeuille bancaire exonérées sur le volet d’opérations sur dérivés portant sur la contrepartie centrale (CC) découlant d’opérations compensées de client, selon le paragraphe 41 de la ligne directrice Exigences de levier, et déclarées en montants négatifs.
9 Montant notionnel effectif ajusté (c’est‑à‑dire, le montant notionnel effectif réduit de la variation négative de la juste valeur) pour les dérivés de crédit souscrits, selon les paragraphes 45 à 47 de la ligne directrice Exigences de levier.
10 Compensations notionnelles effectives ajustées de dérivés de crédit souscrits, selon les paragraphes 45 à 47 de la ligne directrice Exigences de levier, et majorations déduites se rapportant aux dérivés de crédit souscrits selon le paragraphe 48 de la ligne directrice Exigences de levier, déclarées sous forme de montants négatifs.
11 Somme des lignes 4 à 10.
12 Actifs bruts liés aux OFT constatés à des fins comptables sans autre comptabilisation de la compensation que la novation avec des contreparties centrales éligibles (CCE), comme il est précisé dans la note de bas de page 30 de la ligne directrice Exigences de levier; suppression de certains titres reçus au sens de l’alinéa 50(i) de la ligne directrice, et ajustement tenant compte d’opérations comptables de vente calculées aux termes du paragraphe 53 de la ligne directrice.
13 Liquidités à recevoir et liquidités à payer sur actifs bruts d’OFT, compensées aux termes de l’alinéa 50(i) de la ligne directrice Exigences de levier, déclarées sous forme de montants négatifs.
14 Mesure de risque de contrepartie pour les actifs d’OFT, calculée selon l’alinéa 50(ii) de la ligne directrice Exigences de levier.
15 Montant de l’exposition sur opérations à titre de mandataire, calculé d’après les paragraphes 54 à 56 de la ligne directrice Exigences de levier.
16 Somme des lignes 12 à 15.
17 Exposition totale hors bilan sous forme de montant notionnel brut, avant ajustement pour facteurs de conversion de crédit selon les paragraphes 57 à 65 de la ligne directrice Exigences de levier.
18 Réduction du montant brut des expositions hors bilan imputable à l’application de facteurs de conversion de crédit selon les paragraphes 57 à 65 de la ligne directrice Exigences de levier.
19 Somme des lignes 17 et 18.
20 Fonds propres de catégorie 1 calculés d’après le paragraphe 10 de la ligne directrice Exigences de levier.
21 Somme des lignes 3, 11, 16 et 19.
22 Ratio de levier de Bâle III selon le paragraphe 5 de la ligne directrice Exigences de levier (lignes 20/21).

ANNEXE II – Tableau de déclaration pour les institutions qui ne sont pas des BISi

Le tableau qui suit est extrait du cadre de RL du CBCB et de la ligne directrice Exigences de levier, et il devrait être lu conjointement avec ce document.

Tableau 3 : Modèle de divulgation commun du ratio de levier pour les institutions qui ne sont pas des BISiNote de bas de page 8

(Chaque ligne est expliquée à la page suivante; les explications proviennent de la page 13 du cadre de LR du CBCB.)

  Élément Cadre du ratio de levier

Expositions au bilan

1 Postes au bilan (à l’exception des dérivés, des OFT et des expositions sur titrisation faisant l’objet de droits acquis, mais comprenant les garanties)
2 (Montants des actifs déduits du calcul des fonds propres de catégorie 1 de Bâle III)
3 Total des expositions au bilan (à l’exclusion des dérivés et des OFT) (somme des lignes 1 et 2)

Expositions sur dérivés

4 Coût de remplacement lié aux opérations sur dérivés (moins la marge pour variation admissible en espèces)
5 Majorations pour exposition potentielle future (EPF) liée à toutes les opérations sur dérivés
6 Majoration pour suretés sur dérivés lorsqu’elle est déduite des actifs au bilan aux termes du référentiel comptable applicable
7 (Déductions d’actifs débiteurs au titre de la marge pour variation en espèces liée aux opérations sur dérivés)
8 (Volet exonéré d’une contrepartie centrale [CC] sur les expositions du portefeuille bancaire compensées de client)
9 Montant notionnel effectif ajusté des dérivés de crédit souscrits
10 (Compensations notionnelles effectives ajustées et majorations déduites pour les dérivés de crédit souscrits)
11 Total – Expositions sur dérivés (somme des lignes 4 à 10)

Expositions sur opérations de financement par titres

12 Actifs bruts liés aux OFT constatés à des fins comptables (sans comptabilisation de la compensation), après ajustement pour opérations comptables de vente)
13 (Montants compensés de liquidités à recevoir et de liquidités à payer sur actifs bruts d’OFT)  
14 Exposition de risque de contrepartie (RC) pour les OFT  
15 Exposition sur opérations à titre de mandataire
16 Total – Expositions sur opérations de financement par titres (somme des lignes 12 à 15)

Autres expositions hors bilan

17 Exposition hors bilan sous forme de montant notionnel brut
18 (Ajustements pour conversion en montants en équivalent-crédit)
19 Postes hors bilan (somme des lignes 17 et 18)

Fonds propres et expositions totales

20 Fonds propres de catégorie 1
21 Total - Expositions (somme des lignes 3, 11, 16 et 19)

Ratios de levier

22 Ratio de levier de Bâle III

Suit la description de chaque ligne du tableau 3 tirée du cadre de RL de Bâle.

Les institutions qui ne sont pas des BISi doivent respecter les numéros de ligne indiqués ci‑dessous pour que les intervenants puissent facilement comparer les institutions. Lorsqu’une cellule est vierge, la ligne peut être éliminée, mais le numéro de ligne ne doit pas changer.

No de ligne Explication
1 Actifs au bilan (excepté les dérivés, les OFT et les expositions de titrisation faisant l’objet de droits acquis mais incluant les sûretés) aux termes des paragraphes 14 et 17 à 20 de la ligne directrice Exigences de levier.
2 Déductions des fonds propres de catégorie 1 (Bâle III) calculées en vertu des paragraphes 4, 15 et 16 de la ligne directrice Exigences de levier et exclues de la mesure d’exposition du ratio de levier, déclarées en montants négatifs.
3 Somme des lignes 1 et 2.
4 Coût de remplacement (CR) lié à toutes les opérations sur dérivés (y compris l’exposition découlant d’opérations décrites au paragraphe 42 de la ligne directrice Exigences de levier), moins la marge pour variation en espèces reçues et, le cas échéant, avec compensation bilatérale d’après les paragraphes 22 à 35 et 40 de la ligne directrice Exigences de levier.
5 Majorations pour toutes expositions sur dérivés, selon les paragraphes 22 à 35 de la ligne directrice Exigences de levier.
6 Montant majoré pour suretés données, d’après le paragraphe 38 de la ligne directrice Exigences de levier.
7 Déduction d’actifs débiteurs au titre de la marge pour variation en espèces prenant la forme d’opérations sur dérivés, selon le paragraphe 40 de la ligne directrice Exigences de levier, et déclarée en montants négatifs.
8 Expositions du portefeuille bancaire exonérées sur le volet d’opérations sur dérivés portant sur la contrepartie centrale (CC) découlant d’opérations compensées de client, selon le paragraphe 41 de la ligne directrice Exigences de levier, et déclarées en montants négatifs.
9 Montant notionnel effectif ajusté (c’est‑à‑dire, le montant notionnel effectif réduit de la variation négative de la juste valeur) pour les dérivés de crédit souscrits, selon les paragraphes 45 à 47 de la ligne directrice Ex http://www.osfi-bsif.gc.ca/fra/fi-if/rg-ro/gdn-ort/gl-ld/Pages/LR.aspxigences de levier.
10 Compensations notionnelles effectives ajustées de dérivés de crédit souscrits, selon les paragraphes 45 à 47 de la ligne directrice Exigences de levier et majorations déduites se rapportant aux dérivés de crédit souscrits, selon le paragraphe 48 de la ligne directrice Exigences de levier, déclarées sous forme de montants négatifs.
11 Somme des lignes 4 à 10.
12 Actifs bruts liés aux OFT comptabilisés à des fins comptables sans autre comptabilisation de la compensation que la novation avec des contreparties centrales éligibles (CCE), comme il est précisé dans la note de bas de page 30 de la ligne directrice Exigences de levier; suppression de certains titres reçus, établis en vertu de l’alinéa 50(i) de la ligne directrice, et ajustement tenant compte d’opérations comptables de vente calculées aux termes du paragraphe 53 de la ligne directrice.
13 Liquidités à recevoir et liquidités à payer sur actifs bruts d’OFT, compensées aux termes de l’alinéa 50(i) de la ligne directrice Exigences de levier, déclarées sous forme de montants négatifs.
14 Mesure de risque de contrepartie pour les actifs d’OFT, calculée selon l’alinéa 50(ii) de la ligne directrice Exigences de levier.
15 Montant de l’exposition sur opérations à titre de mandataire, calculé d’après les paragraphes 54 à 56 de la ligne directrice Exigences de levier.
16 Somme des lignes 12 à 15.
17 Exposition totale hors bilan sous forme de montant notionnel brut, avant ajustement pour facteurs de conversion de crédit selon les paragraphes 57 à 65 de la ligne directrice Exigences de levier.
18 Réduction du montant brut des expositions hors bilan imputable à l’application de facteurs de conversion de crédit selon les paragraphes 57 à 65 de la ligne directrice Exigences de levier.
19 Somme des lignes 17 et 18.
20 Fonds propres de catégorie 1 calculés d’après le paragraphe 10 de la ligne directrice Exigences de levier.
21 Somme des lignes 3, 11, 16 et 19.
22 Ratio de levier de Bâle III selon le paragraphe 5 de la ligne directrice Exigences de levier (lignes 20/21).

Note de bas de pages

Note de bas de page 1

Selon que l’exercice des institutions se termine le 31 octobre ou le 31 décembre.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

  CBCB, Basel III leverage ratio framework and disclosure requirements, le 12 janvier 2014, http://www.bis.org/publ/bcbs270.pdf.

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Note de bas de page 3

Les banques et les sociétés de portefeuille bancaires, auxquelles s’applique la Loi sur les banques, les sociétés de fiducie et de prêt fédérales, auxquelles s’applique la Loi sur les sociétés de fiducie et de prêt, et les associations coopératives de détail, auxquelles s’applique la Loi sur les associations coopératives de crédit, sont désignées collectivement « les institutions ».

Retour à la référence de la note de bas de page 3

Note de bas de page 4

Rapports exigés des institutions de dépôts par le BSIF : http://www.osfi-bsif.gc.ca/Fra/fi-if/rtn-rlv/fr-rf/Pages/dti_req.aspx.

Retour à la référence de la note de bas de page 4

Note de bas de page 5

Le projet de ligne directrice du BSIF sur les exigences de levier : http://www.osfi-bsif.gc.ca/Fra/Docs/LR.pdf

Retour à la référence de la note de bas de page 5

Note de bas de page 6

CBCB, Basel III leverage ratio framework and disclosure requirements, paragraphe 52, le 12 janvier 2014, http://www.bis.org/publ/bcbs270.pdf.

Retour à la référence de la note de bas de page 6

Note de bas de page 7

    CBCB, Basel III leverage ratio framework and disclosure requirements, page 12, lignes 1 à 22, le 12 janvier 2014, http://www.bis.org/publ/bcbs270.pdf.

Retour à la référence de la note de bas de page 7

Note de bas de page 8

   CBCB, Basel III leverage ratio framework and disclosure requirements, lignes 1 à 22, le 12 janvier 2014, http://www.bis.org/publ/bcbs270.pdf

Retour à la référence de la note de bas de page 8