Présentation au conseil d'administration de l’Office d’investissement du RPC

Propriétés du document

  • Type de publication : Présentation
  • Sujet : 26e rapport actuariel du Régime de pensions du Canada au 31 décembre 2012
  • Date : 12 février 2014

Présentation

  • But du rapport
  • Hypothèses démographiques
  • Hypothèses économiques (à l’exclusion des placements)
  • Hypothèses de placement
  • Principales observations

CPP-RPC 

Page: 1


But du 26e rapport actuariel du RPC

  • Renseigner les cotisants et les bénéficiaires sur la situation financière actuelle et projetée du RPC.
  • Calculer le taux minimal de cotisation.
  • Le rapport actuariel repose sur des hypothèses basées sur la meilleure estimation sur une longue période (75 ans). Bien que secondaires, les tendances récentes ont également été prises en considération.

Page: 2


Hypothèses démographiques

Hypothèses démographiques 

Sources: Statistique Canada, Colloques du RPC/RRQ, Base de données sur la longévité, World Population Reference Bureau

Page: 3


Indice de fécondité au Canada

Indice de fécondité au Canada 

Page: 4


Taux de migration nette

Taux de migration nette 

Page: 5


La contribution à l’augmentation de l’espérance de vie à la naissance a progressivement évolué vers les plus de 65 ans

La contribution à l’augmentation de l’espérance de vie à la naissance a progressivement évolué vers les plus de 65 ans 

Page: 6


Pour chaque tranche de 1 000 personnes âgées entre 65 et 74 ans, 7 meurent du cancer, et 3 de maladies du coeur

Pour chaque tranche de 1 000 personnes âgées entre 65 et 74 ans, 7 meurent du cancer, et 3 de maladies du coeur 

Page: 7


Chez les 75 à 84 ans, les taux de mortalité des hommes canadiens sont projetés devenir inférieurs à ceux des femmes américaines

Chez les 75 à 84 ans, les taux de mortalité des hommes canadiens sont projetés devenir inférieurs à ceux des femmes américaines 

Page: 8


Augmentation de l’espérance de vie à 65 ans

Augmentation de l’espérance de vie à 65 ans 

De plus en plus de cotisants devraient atteindre l’âge de 65 ans (93% pour une personne âgée de 18 ans en 2013).
Les bénéficiaires d’une pension de retraite devraient recevoir leurs bénéfices pour une plus longue période.

Page: 9


La population en âge de travailler devrait augmenter légèrement

La population en âge de travailler devrait augmenter légèrement 

Page: 10


Le nombre d'aînés devrait augmenter de façon importante

Le nombre d'aînés devrait augmenter de façon importante 

Page: 11


Hypothèses économiques (à l'exclusion des placements)

  • Taux d’activité
  • Augmentation du nombre d'emplois (taux de création d’emplois)
  • Taux de chômage
  • Taux d'inflation
  • Augmentation des gains d’emploi moyens

Sources:

  • Statistique Canada (Enquête sur la population active, 2012),
  • Conference Board du Canada (Mars 2013),
  • Enquête de Towers Watson sur les prévisions économiques (Mars 2013)
  • PEAP de l’Université de Toronto (Mars 2013)
  • Colloques du RPC/RRQ (Septembre et Novembre 2012)

Page: 12


Augmentation des taux d’activité aux âges plus avancés (Canada)

Increasing Participation Rates at older ages (Canada) 

Page: 13


Augmentation de l’âge auquel les individus quittent le marché du travail

Augmentation de l’âge auquel les individus quittent le marché du travail 

Page: 14


Taux d’activité (Canada, 15-69)

Taux d’activité (Canada, 15-69) 

Page: 15


Taux de création d’emploi (Canada, 15+ )

Taux de création d’emploi (Canada, 15+ ) 

Page: 16


Comparaison des prévisions pour le Canada, 2030

Comparaison des prévisions pour le Canada, 2030 

Page: 17


Augmentation réelle des gains d’emploi totaux (18-69, Canada moins Québec)

Augmentation réelle des gains d’emploi totaux (18-69, Canada moins Québec) 

Page: 18


Les taux de rendement réels sont établis au moyen de l’approche par blocs

  • Obligations
    • Déterminer d’abord le taux de rendement des obligations fédérales à long terme (10 ans et plus)
    • Ajouter l’écart du taux d’intérêt par rapport au taux de rendement des obligations fédérales à long terme
    • Convertir les taux de rendement des obligations en rendement réel
    • Ajouter une provision pour rééquilibrage et diversification (PRD)
  • Actions
    • Déterminer d’abord le taux de rendement réel des obligations fédérales à long terme (10 ans et plus)
    • Ajouter une prime de risque sur actions, qui comprend une PRD
  • Immobilier et infrastructure
    • À égalité de parts, rendement des actions canadiennes et rendement des obligations négociables
  • Dépenses d’investissement
    • Les porter en déduction des taux de rendement réels prévus

Page: 19


Augmentation prévue de la courbe des taux d’intérêt des obligations fédérales

Augmentation prévue de la courbe des taux d’intérêt des obligations fédérales 

Page: 20


Le portefeuille des obligations négociables du 26e rapport correspond étroitement au portefeuille des obligations actuel de l’OIRPC

Le portefeuille des obligations négociables du 26e rapport correspond étroitement au portefeuille des obligations actuel de l’OIRPC 

Page: 21


La prime de risque des actions future est supposée plus faible que par le passé (3,4 % pour le Canada)

La prime de risque des actions future est supposée plus faible que par le passé (3,4 % pour le Canada) 

Source: Credit Suisse Global Investment Returns Yearbook 2013, Dimson, Marsh et Staunton

La prime de risque a été définie à 2,2 %, la même que pour le 25ème rapport du RPC.

Page: 22


Taux de rendement réels du portefeuille

Taux de rendement réels du portefeuille 

Page: 23


Le taux de rendement réel présumé par le BAC concorde avec les hypothèses de ses pairs

Le taux de rendement réel présumé par le BAC concorde avec les hypothèses de ses pairs 

Page: 24


Comparaison au rapport précédent

Comparaison au rapport précédent 

Page: 25


Incertitude des résultats: Variation du taux de cotisation minimal

Incertitude des résultats: Variation du taux de cotisation minimal 

Page: 26


Évolution du ratio actif/dépenses

Évolution du ratio actif/dépenses 

Page: 27


Le bilan du RPC (avec nouveaux cotisants) confirme la viabilité du Régime

Le bilan du RPC (avec nouveaux cotisants) confirme la viabilité du Régime 

Page: 28


Bilan modifié relatif à un groupe ouvert – Description et objet

  • Un bilan établi selon l’approche d’un groupe ouvert peut être réorganisé en fonction de deux composantes « par répartition » et « capitalisée ».
  • Le bilan modifié souligne la nature hybride de la capitalisation partielle (de régime permanent) du Régime, ce qui permet de mieux comprendre comment les dépenses futures seront financées.

Page: 29


Bilan modifié relatif à un groupe ouvert

Bilan modifié relatif à un groupe ouvert 

Page: 30


La modification de l’environnement démographique a un impact sur la composante capitalisée

La modification de l’environnement démographique a un impact sur la composante capitalisée 

Page: 31


Les augmentations du salaire réel ont un impact immédiat sur le volume des cotisations

Les augmentations du salaire réel ont un impact immédiat sur le volume des cotisations 

Page: 32


Le taux de cotisation de 9,9 % prévu par la loi est suffisant pour assurer la viabilité du Régime au cours de la période de projection de 75 ans

  • Compte tenu du taux de 9,9 % prévu par la loi, les cotisations seront largement suffisantes pour couvrir les dépenses jusqu’en 2023.
  • A partir de 2023, une partie des revenus de placement devra être utilisée pour combler l’écart entre les cotisations et les dépenses. En 2030, 22 % des revenus de placement seront nécessaires pour payer les dépenses.
  • Les résultats présentés dans le vingt-sixième rapport confirment que le taux de cotisation de 9,9 % est suffisant pour assurer la viabilité financière du Régime et accumuler des actifs de 300 milliards de dollars d’ici 2020.
  • Si l’amélioration de l’espérance de vie observée récemment, en particulier chez les 75 à 89 ans, se poursuit au rythme actuel, les hypothèses de mortalité à long terme devront être ajustées en conséquence.

Page: 33


26e rapport actuariel du Régime de pensions du Canada au 31 décembre 2012

Présentation au conseil d'administration de l’Office d’investissement du RPC

Merci

12 février 2014

Page: 34