Sondage auprès des institutions financières (SIF) 2018-2019

Sommaire

Le Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) est le principal organisme de réglementation et de surveillance des institutions financières fédérales et des régimes de retraite fédéraux. Il mène des consultations et des sondages auprès des premiers dirigeants du secteur des services financiers pour évaluer dans quelle mesure il s'acquitte bien de son mandat.

Un élément clé du programme de consultation des intervenants du BSIF est un sondage biennal auprès des chefs de la direction de toutes les institutions financières fédérales, y compris les banques et les autres institutions de dépôts, ainsi que les sociétés d'assurance-vie et d'assurances multirisques. Le dernier Sondage auprès des institutions financières (SIF) a été mené en 2016‑2017.

Le SIF de 2018‑2019 a pour objet d'obtenir une évaluation globale de la prestation du BSIF dans son ensemble à l'égard de diverses mesures de base, dont celles que voici :

  • impressions globales sur le BSIF
  • impressions à l'égard des consignes du BSIF
  • impression à l'égard du processus d'agrément du BSIF
  • impressions à l'égard des activités de surveillance du BSIF
  • évaluation des principales questions émergentes

Méthode

Dans cette optique, un sondage en ligne a été mené auprès de toutes les institutions de dépôts (ID) et sociétés d'assurances en activité que surveille le BSIF. Le sondage était offert dans les deux langues officielles et accessible en ligne du 24 octobre au 30 novembre 2018. Sur les 245 institutions admissibles invitées à répondre au sondage, 115 l'ont fait, ce qui représente un solide taux de participation de 47 %. Sur les 115 institutions en question, 55 étaient des institutions de dépôts et 60, des sociétés d'assurances. Étant donné que toute la population des institutions financières a été invitée à participer au sondage, il n'y a pas de marge d'erreur d'échantillonnage à estimer ou à déclarer.

Principales conclusions

Voici les principales constatations issues du sondage.

  • Dans l'ensemble, la satisfaction à l'égard du BSIF comme principal organisme de réglementation et de surveillance prudentielles du secteur des services financiers demeure élevée, mais il y a eu une baisse depuis 2016‑2017, surtout chez ceux qui sont très satisfaits. Ce recul est plus marqué chez les institutions de dépôts, la proportion d'entre elles ayant déclaré le plus haut niveau de satisfaction étant nettement inférieure à celle de l'enquête précédente.
  • Les représentants des institutions financières estiment, pour la plupart, que le BSIF fait preuve d'anticipation dans sa démarche pour tenir compte des nouvelles questions qui émergent dans le secteur des institutions de dépôts et des sociétés d'assurances, et qu'il concentre ses efforts sur les domaines à risque pertinents du secteur.
  • Le cyberrisque et la sécurité de la TI demeurent une priorité sur laquelle les intervenants aimeraient que le BSIF mette l'accent dans les années à venir. Les ID ont aussi mentionné divers autres risques, tandis que les sociétés d'assurances se sont concentrées sur les risques environnementaux, le fardeau réglementaire et la norme IFRS 17.
  • Les résultats au chapitre des consignes sont mitigés; certaines mesures indiquent une amélioration depuis 2016-2017 et d'autres, un recul. Spécifiquement :
    • Les perceptions positives du rendement du BSIF pour ce qui est de consulter le secteur, de donner l'occasion de formuler des commentaires, de faire preuve de transparence et de communiquer les réponses continuent de progresser avec le temps.
    • Inversement, les cotes positives attribuées au BSIF pour son temps de réaction à l'évolution des marchés ou aux suggestions du secteur et pour l'équilibre entre les préoccupations d'ordre prudentiel et la concurrence ont diminué.
  • Sur la question de la surveillance, les opinions positives au sujet du rendement du BSIF continuent d'augmenter. L'amélioration est surtout manifeste en ce qui a trait à la portée des activités d'orientation et de surveillance, la proportion de répondants ayant attribué la cote la plus élevée (« très bien ») ayant augmenté.

Les résultats de la recherche fourniront au BSIF les données nécessaires pour s'acquitter de ses engagements en matière de reddition de comptes sur son rendement et l'informeront des points à améliorer.

Vous trouverez le rapport définitif sur le site Web de Bibliothèque et Archives Canada.