Sommaire des observations offertes à la Conférence annuelle de KPMG sur l’assurance de 2019

Neville Henderson
Surintendant auxiliaire, Secteur de la surveillance des sociétés d'assurances
Bureau du surintendant des institutions financières

Toronto (Ontario)
Le 28 novembre 2019

Le 28 novembre 2019, Neville Henderson, surintendant auxiliaire du Secteur de la surveillance des sociétés d'assurances, a pris la parole devant les professionnels du milieu des assurances réunis à l'occasion de la Conférence annuelle de KPMG sur l'assurance de 2019.

Au cours d'un entretien de clôture sans formalité avec Chris Cornell, leader national, Assurance, à KPMG Canada, M. Henderson a fait part de ses réflexions sur un éventail de points, y compris les grandes tendances du secteur, l'évolution du risque à l'échelle mondiale et les initiatives qui définiront les contextes canadien et international de l'assurance.

Bien que le secteur canadien de l'assurance demeure relativement robuste, des défis se profilent à l'horizon. À savoir, de faibles taux d'intérêt persistants de par le monde continuent d'exercer des pressions baissières sur le rendement des placements et, par la même occasion, entachent d'incertitude le commerce international. Il reste à parachever les changements d'envergure apportés aux règles comptables internationales sur l'assurance, mais leur mise en œuvre doit se poursuivre. Les technologies sur lesquelles tablent de plus en plus les assureurs et leurs concurrents non traditionnels transforment les activités du secteur, tandis que les sociétés recherchent des économies d'efficience, répondent aux attentes en mutation des consommateurs et font face au vieillissement de la population. Tout cela au moment même où le mouvement planétaire amorcé pour contrer les risques climatiques motive une analyse approfondie des risques physiques, juridiques et de transition que la situation provoque, dont celui qui plane sur la valeur à long terme des actifs carbone.

M. Henderson a présenté à grands traits les objectifs stratégiques du BSIF et sa façon d'envisager les risques graves mais vraisemblables et de prendre les mesures que dicte la situation. Le BSIF continue de s'entretenir avec les organismes internationaux de normalisation et de réglementation pour demeurer au fait des nouveaux développements à l'échelle mondiale et de mettre à contribution le savoir-faire canadien.

Citation

« Notre collaboration soutenue avec le secteur à la mise en œuvre de la norme IFRS 17, nos échanges constants avec les assureurs, les améliorations que nous ne cessons d'apporter à la surveillance des risques que présentent l'informatique et la technologie, notre analyse approfondie des aspects prudentiels du risque climatique et des effets de la population vieillissante sont autant de moyens pris pour remplir notre mandat, qui consiste à protéger les souscripteurs. »

[Lien vers le site Web de la conférence]

À propos du BSIF

Le Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) est un organisme fédéral indépendant fondé en 1987. Il a pour mandat de protéger les déposants, les souscripteurs, les créanciers et les participants des régimes de retraite, tout en permettant aux institutions financières de se mesurer à la concurrence et de prendre des risques raisonnables.

Relations de presse

BSIF – Affaires publiques
media-medias@osfi-bsif.gc.ca
343-550-9373