Exceptions extraordinaires au versement non récurrent de dividendes supplémentaires

Le BSIF a publié une lettre à l’intention des institutions financières fédérales dans laquelle il précise les critères établissant des circonstances exceptionnelles où il est acceptable de procéder à un versement non récurrent de dividendes supplémentaires ou extraordinaires.

À noter qu’il demeure d’avis que les institutions doivent éviter d’augmenter les dividendes réguliers, de racheter des actions ordinaires et d’accroître la rémunération des dirigeants.

Le BSIF reste fidèle à son engagement voulant que toute modification de nature réglementaire ou prudentielle apportée en réponse à la pandémie soit crédible, cohérente, nécessaire et adaptée aux circonstances.

Vous trouverez un complément d’information dans les foires aux questions (FAQ) du BSIF à l’intention des institutions de dépôt et des assureurs de compétence fédérale.