Lettre ouverte du BSIF au greffier du Conseil privé : Mesures prises pour favoriser la diversité, l’équité et l’inclusion

​​Le 22 janvier 2021, le greffier du Conseil privé et secrétaire du Cabinet a publié le message intitulé Appel à l’action en faveur de la lutte contre le racisme, de l’équité et de l’inclusion dans la fonction publique fédérale. C’est avec plaisir que je vous présente la lettre ouverte du BSIF en réponse à cet appel, lettre qui souligne certaines des principales mesures qu’il a prises pour favoriser la diversité, l’équité et l’inclusion (DEI) et les placer au cœur de sa culture et de ses pratiques.

Avant même la publication de cet Appel à l’action, nous avions déjà une longueur d’avance dans nos travaux pour favoriser la DEI. En 2018, le Réseau Inclusion a vu le jour : il regroupe des employés souhaitant promouvoir l’inclusion en milieu de travail et encourager la diversité des idées dans l’ensemble du BSIF. Nous avons également mis sur pied le Comité des gens et de la culture en 2019 et le Comité consultatif sur l’équité en matière d’emploi et la diversité en 2012 afin de favoriser l’équité en matière d’emploi pour les membres de groupes désignés.

Depuis que l’Appel à l’action a été publié, nous avons redoublé d’efforts pour faire avancer la DEI. En mai, nous avons créé le Groupe de la diversité, de l’équité et de l’inclusion (Groupe de la DEI) et nommé une directrice qui encadre une équipe professionnelle consacrée uniquement à la promotion de la diversité, de l’équité et de l’inclusion. Nous avons également analysé nos politiques et pratiques d’embauche, ainsi que nos anciens processus de sélection, afin de trouver des pistes d’amélioration. Nous avons également travaillé avec un cabinet d’experts-conseils pour faire établir un diagnostic sur la diversité et l’inclusion, veiller à ce que tous les employés aient la possibilité de s’exprimer et traduire leurs suggestions en mesures concrètes.

Notre cadre de responsabilisation en matière de diversité, d’équité et d’inclusion, créé plus tôt cette année, est l’un des nouveaux outils de gestion, parmi d’autres, qui orientent les efforts du BSIF pour atteindre nos objectifs en matière de DEI. Nous sommes déjà en train d’élaborer la Stratégie sur la diversité, l’équité et l’inclusion du BSIF pour 2021-2025, qui vise à rendre notre organisme encore plus diversifié et inclusif. De surcroît, nous intégrerons un volet lié à la sensibilisation à la DEI et les attentes en la matière dans le processus de gestion du rendement des cadres dirigeants. De fait, la DEI représente une priorité absolue qui s’inscrit dans la transformation culturelle du BSIF conformément au plan directeur récemment publié et au nouveau plan stratégique en cours d’élaboration.

Si nous sommes fiers du travail que nous avons accompli, nous n’allons pas nous arrêter en si bon chemins. Nous voulons aller au-delà des cadres législatifs pour faire en sorte que la diversité, l’équité et l’inclusion constituent l’essence même de notre culture.

La défense de la diversité, de l’équité et de l’inclusion constitue une priorité absolue du BSIF. Nous ne pourrons saisir les occasions et gérer les complexités de notre environnement de risque si nous ne sommes pas un organisme qui valorise la diversité des points de vue et des personnes. Il incombe donc au BSIF de se doter d’un effectif qui contribue de façon continue et permanente à la réalisation des objectifs liés à notre engagement de DEI.

Je vous tiendrai au courant des progrès réalisés à mesure que ce travail important continue d’avancer.​

Peter Routledge
​Surintendant, Bureau du surintendant des institutions financières